Humour et pédagogie, une avenue à explorer

benoit savard

Depuis plusieurs années, les chercheurs se penchent sur l’utilisation de l’humour en pédagogie. Dans ce court article, nous présentons différentes perspectives du rôle de l’humour en pédagogie. De fait, celui-ci apporte une contribution significative à la pédagogie, tant en milieu éducationnel qu’organisationnel.

Transmission

L’humour est un élément qui favorise la transmission, la compréhension, ainsi que la rétention du matériel pédagogique, notamment en augmentant l’intérêt pour la matière enseignée. Il permet également l’obtention de meilleurs résultats lors d’évaluations.

Climat

L’humour participe à un climat d’apprentissage agréable qui permet de réduire l’anxiété liée à une situation d’apprentissage, favorise la créativité et l’enthousiasme pour la matière enseignée et rend le contexte d’apprentissage plus humain.

Relation

L’utilisation de l’humour permet la construction d’une meilleure relation entre l’apprenant et le pédagogue en favorisant, entre autres, le développement d’un respect mutuel. L’usage de l’humour crée chez l’apprenant l’impression que le pédagogue fait des efforts supplémentaires pour s’assurer que le matériel pédagogique est bien compris, ce qui favorise la relation de confiance entre le pédagogue et l’apprenant. Selon plusieurs études, l’une des qualités premières d’un bon pédagogue est d’avoir un bon sens de l’humour.

Pédagogue

L’utilisation de l’humour est d’autant plus estimable lors de situations d’apprentissage de dirigeants et futurs dirigeants du monde des affaires. L’humour permet de les exposer à des modèles positifs de leaders de leur milieu. Un enseignement ennuyeux et un enseignant ennuyant n’encouragent pas une attitude proactive et ouverte dans le milieu des affaires. Des recherches démontrent que les dirigeants d’une entreprise et les différents professionnels en position d’autorité qui obtiennent les meilleures performances et qui ont une plus grande appréciation de leurs employés sont ceux qui font preuve d’humour. Tout comme dans le cas des étudiants, les employés de dirigeants qui utilisent l’humour performent mieux à la tâche. Aussi, l’humour permet de désamorcer l’annonce de mauvaises nouvelles au travail.

Les effets de l’humour en milieu de travail se mesurent également en termes de diminution des absences et des congés de maladie, notamment les épuisements professionnels.

Dans tous les cas, l’humour employé doit être positif, et non pas sarcastique ou méchant. Il doit favoriser la cohésion du groupe et l’environnement de travail.

Apprenant

De manière tout à fait contemporaine, il est de plus en plus souvent question que les apprenants d’aujourd’hui aient davantage besoin de l’utilisation de l’humour qu’il y a vingt ans. En effet, dès le début des années 2000, certains chercheurs ont constaté que les étudiants ont une période d’attention plus courte, qu’ils sont davantage accoutumés à l’utilisation d’effets visuels (ce qui réduit également le temps d’attention) et le tout nécessite une formule d’apprentissage qui présente encore et toujours plus d’éléments stimulants. Dans ce contexte, l’humour est considéré comme un outil important pour obtenir et conserver l’attention des apprenants et des interlocuteurs de toutes sortes.

Un même phénomène générationnel est perceptible sur le marché de l’emploi. Les nouvelles générations préfèrent les emplois qui seront agréables et amusants, et auront davantage tendance à quitter un emploi ennuyant. L’atmosphère de type « campus » que l’on retrouve chez de grandes firmes comme Google et Microsoft reflète cette tendance. D’ailleurs, le marché de l’emploi est de plus en plus guidé par des postes qui requièrent une forte dose de créativité, de travail en équipe et de résolution de problème. L’humour est alors perçu comme un élément essentiel à la création d’une atmosphère de travail relaxe et divertissante qui verra à contribuer à un sentiment d’appartenance envers l’entreprise, à un environnement à tensions réduites, et donc à une meilleure rétention des employés. Le tout participe également à de réels résultats sur la performance des employés et, par le fait même, de l’entreprise.

Formation en ligne

En ce qui concerne plus particulièrement le e-learning, des recherches démontrent que le premier facteur d’appréciation de la formation par les apprenants est un matériel pédagogique pertinent qui permet une expérience d’apprentissage personnelle et authentique. La possibilité de s’engager avec un pédagogue pour poser des questions et obtenir des commentaires (feedbacks), ainsi qu’un système de navigation convivial, sont des éléments de motivation importants.

Les structures d’enseignement les plus efficaces semblent encore être celles proposées par deux modèles datant des années 1980, donc pré-Internet. Ces deux modèles incluent tous deux l’utilisation de l’humour dans les contenus afin d’obtenir un meilleur rendement.

Même dans les recherches les plus récentes, on favorise l’utilisation de l’humour dans le contenu e-learning afin de faciliter l’apprentissage, réduire le stress de l’apprenant et nourrir sa motivation. Par contre, encore une fois, on encourage à la modération et à faire attention à ne pas attaquer le domaine des valeurs personnelles.

Il s’avère donc intéressant de considérer l’humour comme un facteur important à la pédagogie et à l’apprentissage. Bien sûr, quelques contre-arguments surviennent quant à l’utilisation de l’humour en situation d’apprentissage, tels que :

  • Cela ne fait pas professionnel ;
  • Ce n’est pas politiquement correct ;
  • C’est inapproprié ;
  • C’est risqué ;
  • Cela peut réduire le respect que doit imposer un leader sur ses subordonnés ;
  • Cela peut provoquer un environnement de travail chaotique ;
  • Cela peut occasionner des situations de harcèlement sexuel ou de racisme entre employés ou entre les employeurs et les employés.

Toutefois, lorsque nous observons le contexte actuel en organisation et en milieu institutionnel, l’humour a peut-être sa place dans un contexte où l’austérité semble être un sujet dominant dans tous les milieux.

Humour et pédagogie, humour et apprentissage, une avenue à explorer.

Édition : Benoit Savard, sma.transformation. Collaboration et rédaction : Christelle Paré, Institut national de la recherche scientifique – Urbanisation Culture Société

 

Références bibliographiques citées dans ce résumé

Al Obthani, H.S.S., R.B. Omar and B.B. Bakri. 2012. “A Contextual Model on the Role of Management in Fostering Humor at Work”, International Journal of Business and Social Science, 3(24): 24-30.

Benjelloun, H. 2009. “An Empirical Investigation of the Use of Humor in University Classrooms”, Education, Business and Society: Contemporary Middle Eastern Issues, 2(4): 312-322.

Berk, R.A. and J.P. Nanda. 1998. “Effects of Jocular Instructional Methods on Attitudes, Anxiety, and Achievement in Statistic Courses”, International Journal of Humor Research, 11(4): 383-409.

Bonk. C. J. 2002. “Online Training in an Online World”, Education at a Distance, 16(3), Article 2.

Brown, W. and J. Tomlin. 1996. “Best and Worst University Teachers: The Opinion of Undergraduate Students”, College Student Journal, 30(1): 431-434.

Collinson, D.L. 2002. “Managing Humor”, The Journal of Management Studies, 39(3): 269-288.

Decker, W.H. and D.M. Rotondo. 2001. “Relationships Among Gender, Type of Humor, and Perceived Leader Effectiveness”, Journal of Managerial Issues, 3(4): 450-465.

Demetriou, H. and E. Wilson. 2009. “Synthesising Affect and Cognition in Teaching and Learning”, Social Psychology of Education, 12(2): 213-232.

Dodge, B. and A. Rossett. 1982. “Heuristic for Humor in Instruction”, NSPI Journal, (5): 11-14.

Garner, R.L. 2006. “Humor in Pedagogy: How Ha-Ha Can Lead to Aha!”, College Teaching, 54(1): 177-180.

Grugulis, I. 2002. “Nothing Serious? Candidates’ Use of Humour in Management Training”, Human Relations, 55(4): 387-406.

Hardre, P. 2001. “Designing Effective Learning Environments for Continuing Education”, Performance Improvement Quarterly, 14(3): 43-74.

Harris, J. and B.K. Barnes. 2006. “Leadership Storytelling”, Industrial and Commercial Training, 38(6/7): 350-353.

Hatziapostolou, T. and I. Paraskakis. 2010. “Enhancing the Impact of Formative Feedback on Student Learning Throught an Online Feedback System”, Electronic Journal of e-Learning, 8(2): 111-122

Hill, D. 1988. Humor in the Classroom: A Handbook for Teachers, Springfield: Charles C. Thomas.

Hoskins, A. 2004. “Television and the Collapse of Memory”, Time and Society, 13(1): 109-128.

Kelly, N. and B. Kelly. 1982. Backgrounds, Education and Teaching Styles of Teaching Award Winning Professors, ERIC, ED 230080.

Kher, N., S. Molstad and R. Donahue. 1999. “Using Humor in the Classroom to Enhance Teaching Effectiveness in ‘Dread Courses’”, College Student Journal, 33: 400-406.

Levine, M. 2005. Ready or Not, Here Life Comes. New York: Simon & Schuster.

Mesmer-Magnus, J. and D.J. Glew. 2012. “A Meta-Analysis of Positive Humor in the Workplace”, Journal of Managerial Psychology, 27(2): 155-190.

Moshinskie, J. 2001. “How to Keep e-Learners from e-Scaping”, Performance Improvement, 40(6): 28-35.

Murray, H.G. 1983. “Low-Inference Classroom Teaching Behaviors and Student Ratings of College Teaching Effectiveness”, Journal of Educational Psychology, 75(1): 138-149.

Pollio, H.R. and W.L. Humphreys. 1996. “What Award-Winning Lecturers Says About their Teaching : It’s All About Connection”», College Teaching, 44 : 101-106.

Romal, J.B. 2008. “Use of Humor as a Pedagogical Tool for Accounting Education”, Academy of Educational Leadership Journal, 12(1): 83-106.

Romero, E.J. and K.W. Cruthirds. 2006. “The Use of Humor in the Workplace”, Academy of Management Perspectives, 20(2): 58-69.

Romero, E. and A. Pescosolido. 2008. “Humor and Group Effectiveness”, Human Relations, 61(3): 395-418.

Sala, F. 2000. “Relationship between Executives’ Spontaneous Use of Humor and Effective Leadership”, Dissertation Abstracts International, 61(3-B): 1683.

Sala, F. 2003. “Laughing All the Way to the Bank”, Havard Business Review, 81(9): 16-18.

Snell, J.C. 2000. “Part 1: Establishing One’s Self in the Classroom”, College Student Journal, 34(3): 472-475.

Swanson, P.B. 2013. “Spanish Teachers’ Sense of Humor and Student Performance on the National Spanish Exams”, Foreign Language Annals, 46(2): 146-156.

Wanzer, M. and A.B. Frymeir. 1999. “The Relationship Between Student Perceptions of Instructor Humor and Students’ Reports of Learning”, Communication Education, 48(January): 48-62.

Ziv, A. 1983. “The Influence of Humorous Atmosphere on Divergent Thinking”, Contemporary Educational Psychology, (8): 68-75.

Ziv, A. 1988. “Teaching and Learning with Humor: Experiment and Replication”, Journal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *